le sable

Les femmes

Promouvoir l'autonomisation des femmes

L'avenir passe par les femmes 

Les femmes sont confrontées à des conditions de vie difficiles. Elles ont peu de ressources. Les sécheresses aggravent la situation des familles qui dépendent de l’agriculture et de l ’élevage pour vivre. Sans accompagnement, elles ne peuvent développer des activités génératrices de revenus.

Elles ont le pouvoir d'agir positivement

 

Le rôle des femmes se limite aux tâches familiales et domestiques, bien qu’elles aient pourtant  la capacité d'endosser un rôle économique beaucoup plus important.

Elles ont le pouvoir d’agir  sur le développement des villages ruraux. La preuve en est qu’elles assument déjà des rôles vitaux pour les familles comme les corvées quotidiennes. Elles parcourent quotidiennement plusieurs kilomètres pour s’approvisionner auprès d'une boutique éloignée  et acheter les vivres de première nécessité (lait, huile, pâtes, etc). Ce temps passé empêche tout développement d’autres activités qui pourraient leur permettre de diversifier leurs sources de revenus.

Pour accompagner les femmes vers une autonomie, nous avons entrepris plusieurs types d’actions :

  • Formation à la transformation et au séchage des fruits et légumes, par la création de 5 coopératives dans 5 villages. Ces coopératives sont équipées de fours solaires, de moulins à grains et de charrettes. La production est vendue localement ainsi qu'au marché d'Agadez et génère des revenus réguliers. 

  • Créations de boutiques au sein des coopératives : les femmes achètent en ville les produits de première nécessité  revendus localement avec bénéfice. L'argent ainsi récolté est utilisé pour les soins médicaux.  

  • Création de petits commerces de produits de consommation courante, permettant ainsi de donner aux femmes les moyens de mener une activité génératrice de revenus. En effet ces femmes isolées, vivant en brousse n’ont rien à proximité. Tous les besoins vestimentaires, hygiéniques, alimentaires, médicaux, etc. sont à plusieurs heures de marche.

  • Doter les  femmes d’un fonds de roulement, soit individuellement, soit collectivement au sein d‘un groupement leur permettant d’acheter des vivres, tissus, etc. qu’elles revendraient au sein du village en dégageant un bénéfice. (Pour un groupement de 15/20 femmes : environ 2 000 € )

  • Alphabétisation

  • Formation à la couture

  • Formation à la gestion